top of page
  • forosaheleuropa

Meilleures pratiques pour les menaces transfrontalières au Sahel : crime et contre-terrorisme

Publication du IIème Forum de Dialogue Sahel Europe


27 Octobre 2022


Les 14, 15 et 16 juillet 2022, le Centre de Sécurité Internationale de l'Université Francisco de Vitoria (CSI - UFV) a organisé la 2ème édition du Forum de Dialogue Sahel-Europe. Plusieurs ateliers, conférences et masterclasses ont permis à des experts internationaux de faire un état de l’art et débattre de la situation et la stabilité du Sahel.



Télécharger le document en français, anglais et espagnol


Mejores prácticas para las amenazas transfronterizas- crimen y contra-terrorismo
.pdf
Télécharger PDF • 1.05MB
Meilleures pratiques pour les menaces transfrontalières au Sahel - crime et contre-terrori
.
Télécharger • 1.05MB
Best practices for cross-border threats in the Sahel- crime and counterterrorism
.pdf
Télécharger PDF • 1.05MB

Lors de la masterclass intitulée « Meilleures pratiques pour les menaces transfrontalières : crime et contre-terrorisme », modérée par María Sánchez Gil Cepeda, responsable du programme Instruments de politique étrangère de la Commission européenne (Paix, stabilité et menaces mondiales), Henri Gomez, Chef des opérations EUCAP-Niger; Hervé Flahaut, Chef de Mission EUCAP Sahel Mali ; Francisco Corrales Galindo, Chef des opérations GAR-SI Sahel ; le Abakar Mahamat chef division défense au Secrétariat exécutif du G5 Sahel ont analysé les projets mis en œuvre pour faire face aux menaces liées aux trafics transfrontaliers, à la criminalité organisée et au terrorisme.


La gestion des frontières est un sujet sensible. Entre le 9 janvier 2022 et début juillet, les frontières de la CEDEAO ont été fermées, sauf pour les produits de première nécessité et médicaux. La frontière avec l'Algérie reste également formellement fermée depuis 2012. Des flux informels se poursuivraient avec l'Algérie, le Burkina Faso et le Niger ; des contrôles stricts, dans le cadre des sanctions sont appliqués par la Côte d'Ivoire et le Sénégal. Le commerce se poursuit, de façon un peu limitée, avec la Mauritanie et la Guinée Conakry. Ainsi, celui qui parle du trafic transfrontalier parle aussi du trafic d’armes, du trafic de personnes et de drogues, en plus des activités terroristes. Ces différents groupes (terroristes, criminels, etc.) ont pris le contrôle des zones où les autorités sont peu présentes. Il existe par ailleurs différentes forces sécuritaires qui ont pour mission de combattre ces nombreuses menaces et qui, malgré toutes les difficultés, arrivent à planifier et à conduire des opérations d’envergure dans leur zone de responsabilité.


Les experts ont également abordé les défis communs, ainsi que les thèmes connexes à cette problématique, en identifiant les opportunités de coopération. Le Sahel est un environnement regroupant des états avec une sécurité fragile et changeant, à la frontière avancée de l’Europe. Il est aujourd’hui plus important que jamais de promouvoir un espace de dialogue dans lequel les deux régions peuvent coopérer et proposer des solutions innovantes. Cet article rend dont compte du contexte de fragilité sécuritaire dans la région, des stratégies de réponse coopératives (faisant référence aux missions EUCAP et GAR-SI2), ainsi que des bonnes pratiques existantes.


Cette analyse fait partie d'une série de recherches menées par le Centre de sécurité internationale sur le dialogue avec le Sahel. Suite au Forum de Dialogue Sahel-Europe organisé en mars 2021, les intervenants appartenant au groupe d'experts du Forum de Dialogue Sahel-Europe ont approfondi les thèmes de leurs conférences, analysant les défis partagés, et les opportunités de coopération sur nos défis communs. Cette analyse a été réalisée par Beatriz de León Cobo, directrice du Forum de Dialogue Sahel Europe, sur la base des notes des conférences avec la collaboration de Julie Bonin, réserviste de l'armée de terre française.





4 vues

Comments


bottom of page